Recent News

ALLOCUTION DE S.E.M ALASSANE OUATTARA A L’OCCASION DU 45EME ANNIVERSAIRE DE LA BOAD

Monsieur le Premier Ministre, Représentant de Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République Togolaise, Messieurs les Présidents des Institutions communautaires, Mesdames et Messieurs les Ministres, Monsieur le Président de la Commission de l’UEMOA, Monsieur le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Monsieur le Président de la Banque […]

Monsieur le Premier Ministre, Représentant de Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE,
Président de la République Togolaise,
Messieurs les Présidents des Institutions communautaires,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Monsieur le Président de la Commission de l’UEMOA,
Monsieur le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest,
Monsieur le Président de la Banque Ouest - Africaine de Développement (BOAD),
Monsieur le Président de l’Autorité des Marchés Financiers de l’UEMOA,
Mesdames et Messieurs les membres du Corps Diplomatique,
Mesdames et Messieurs les Représentants des Partenaires techniques et financiers,
Honorables Invités,
Mesdames, Messieurs,

C’est avec un réel plaisir que je prends la parole à l’occasion de la célébration du 45ème anniversaire
de la Banque Ouest - Africaine de Développement (BOAD).
Je remercie le Président Faure Essozimna GNASSINGBE et le peuple Togolais pour l’accueil chaleureux qui
nous a été réservé, à ma délégation et moi-même, depuis notre arrivée à Lomé.

Je félicite et je remercie le Président de la BOAD, Monsieur Christian Adovelande, ainsi que ses collaborateurs,
pour la parfaite organisation de cette cérémonie marquant le 45ème anniversaire de la BOAD.

Enfin, je salue tous les participants, notamment les Ministres et les premiers Responsables de nos principales
Institutions communautaires, à savoir la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest - Africaine,
la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, et l’Autorité des Marchés Financiers de l’Union Monétaire
Ouest - Africain ainsi que toutes les autres Institutions de financements présentes.

Monsieur le Président de la République Togolaise,
Mesdames et Messieurs,

Je voudrais profiter de la célébration du 45ème anniversaire de la BOAD pour saluer et féliciter les femmes et
les hommes qui ont œuvré au cours de ces quatre dernières décennies pour faire de cette Banque, une Institution de
référence, un instrument crédible au service du développement des Etats de notre Union.

Je rends tout particulièrement hommage au Président Pierre Claver Damiba (1975-1981), au Président Abou Bakar
Baba-Moussa (1982-1994 qui nous a malheureusement quittés), au Président Thomas Yayi Boni (1995-2006),
au Président Issa Coulibaly (2006-2008, intérim), au Président Abdoulaye Bio Tchané (2008-2011) et au président
Christian Adovelande (depuis 2011) pour leur importante contribution au service de notre Banque de développement.

Grâce à leur travail, à leur détermination et à leur engagement, soutenu en cela par les membres du Conseil
d’Administration et le personnel, la BOAD est de nos jours, une Banque dont nous pouvons tous être fiers.

En effet, depuis sa création le 14 novembre 1973, la BOAD a soutenu le développement des États membres en finançant
1 107 projets, pour un montant total de 4 914.8 milliards de FCFA.
En outre, devant l’ampleur des besoins de financement, toujours plus croissants, et à de meilleures conditions, elle
a su développer de nouveaux produits et faire preuve d’innovation et d’ingéniosité pour mobiliser des ressources
complémentaires sur des projets souvent complexes et à haute portée économique, et s’impliquer, avec succès, dans des
Partenariats Public-Privés.

En Côte d’Ivoire, au lendemain de la crise post-électorale et avant le rétablissement de nos relations avec la plupart
des partenaires au développement, la Banque a été présente à nos côtés dans d’importants projets d’infrastructures
routières et hydrauliques.

C’est en particulier grâce à la BOAD que nous avons pu boucler le financement du Pont Henri Konan Bédié, le 3ème Pont
d’Abidjan et de l’Echangeur, deux ouvrages qui font la fierté des Ivoiriens.

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs,

Je me réjouis du choix du thème central de ce Forum marquant le 45ème anniversaire, à savoir, « Energie solaire dans
l’économie des pays de l’UEMOA : Etat des lieux, enjeux et politiques ».
En effet, aujourd’hui, moins de la moitié de nos compatriotes ont accès à l’électricité, et beaucoup n’y ont qu’un accès
limité.
En outre, les 48 pays d’Afrique Subsaharienne, avec une population combinée d’environ 800 millions d’habitants, génèrent
à peu près la même quantité d’électricité que l’Espagne, qui a une population de 45 millions d’habitants.
Cette situation, qui résulte du retard accusé en matière d’investissement, constitue un frein à notre développement
économique et social.

Pour accélérer et rendre inclusive la croissance économique que notre Union a enregistrée ces dernières années, les pays
de l’UEMOA doivent investir massivement dans le secteur de l’énergie.
En effet, la diversification et l’industrialisation de nos économies, à travers notamment la transformation de nos matières
premières, passent impérativement par l’accroissement de nos capacités de production électrique.

Cependant, cela devra se faire en prenant en compte deux principaux facteurs notamment (i) les engagements pris par les pays
de l’Union lors de la COP21 sur le climat et (ii) le coût de production de l’électricité.
Le contexte actuel apparaît favorable à la production d’énergie solaire dans notre Union où le niveau d’ensoleillement est
de 5 à 10 heures en moyenne par jour, avec un coût de production d’environ 40 à 75 FCFA / Kwh contre environ 150 FCFA/Kwh
pour l’électricité produite à base de fioul.

Les énergies renouvelables, notamment solaires, apparaissent donc naturellement comme une solution permettant à la fois
d’augmenter notre capacité de production électrique, de respecter les engagements pris lors de la COP21 et d’avoir un coût
de production soutenable pour nos finances publiques, nos populations et notre secteur privé.

Je me réjouis donc de la mise en place, au niveau communautaire par les pays de l’Union, de l’Initiative Régionale pour
l’Energie Durable dont les objectifs sont notamment d’améliorer le taux d’électrification et de développer les énergies
renouvelables dans les pays de l’UEMOA.

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs,

En Côte d’Ivoire, nous sommes exportateurs nets d’électricité vers six pays de la sous-région et notre capacité
énergétique, en hausse de 55% depuis 2011, est aujourd’hui de 2 200 MW. L’objectif étant d’atteindre 4 000 MW au cours
des prochaines années.

Par ailleurs, nous nous sommes engagés à atteindre un mix énergétique de 42% d’énergies renouvelables à l’horizon 2030.

Au niveau de l’accessibilité, nous avons mis en place le Programme Électricité Pour Tous (PEPT), dont l’objectif est de
permettre aux populations à faibles revenus d’avoir de l’électricité à domicile.
Ainsi, avec un apport initial de 1000 FCFA, les bénéficiaires du « Programme Électricité Pour Tous » disposent d’un
branchement électrique et d’un abonnement au réseau électrique dont le coût total, d’environ 150 000 FCFA, sera payé
sur une période de 10 ans.
A ce jour, ce Programme compte plus de 400 000 bénéficiaires et l’objectif est d’atteindre plus d’un million de
bénéficiaires sur les trois prochaines années.

Par ailleurs, nous achèverons, fin 2019, notre programme d’électrification de l’ensemble des localités de plus de 500
habitants. Nous souhaitons aller plus loin et électrifier 74% de l’ensemble des localités de Côte d’Ivoire en 2020 et
100% de celles-ci en 2025.
De telles initiatives ne peuvent se généraliser qu’à travers un partenariat entre le secteur privé et le secteur public.

En ma qualité de Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, je puis vous assurer que mes
pairs et moi sommes disposés à soutenir la BOAD afin qu’elle facilite, par ses financements et son expertise, ce partenariat.

Nous poursuivrons, par ailleurs, nos actions en cours au niveau de nos pays, pour améliorer le climat des affaires et la
réglementation relative aux énergies renouvelables.
J’invite donc la BOAD, dont je salue, à nouveau, le bilan positif obtenu sous la direction du Président Adovelande, à s’engager
pleinement à travers les instruments financiers appropriés dans le financement du secteur de l’Energie et notamment des énergies renouvelables.

Pour conclure, je voudrais réitérer à mon Frère, le Président Faure, toute ma gratitude pour l’accueil chaleureux qui nous est
toujours réservé à chacun de nos séjours dans cette charmante et accueillante capitale de Lomé.

Je forme aussi le vœu que le présent Forum aboutisse à des recommandations pertinentes et pratiques.

Je déclare ouvert le Forum marquant le 45ème anniversaire de la BOAD. Plein succès à la BOAD, notre Institution de financement du
développement.

Je vous remercie.

Télécharger le fichier joint

Original Link...


Tags: None
0 comments
Report        

Read On: